Le pair-impair

La parité permet d’indiquer le nombre de cartes détenues dans la couleur jouée ou défaussée.

Utile surtout à la couleur,
mais aussi à SA (en dehors de l’entame, qui se fait en «4ème meilleure»).

Ne jamais jouer une carte susceptible de faire une levée.

Principe : on fournit ses cartes dans un ordre croissant pour indiquer un nombre impair de cartes,dans un ordre décroissant pour un nombre pair.

Moyen mnémotechnique :  iMpair : M pour monte

Avec un nombre impair, on fournit toujours la plus petite.

Avec un nombre pair, on fournit :

  • la plus forte du doubleton, sauf si la carte permet de réaliser ou de protéger une levée

ex : la Dame seconde sans le Valet

  • la deuxième meilleure dans 4 cartes sans séquences d’honneurs

ex : 8 7 4 2, D 7 6 3, 10 9 6 3) (voir précisions pour entame à la couleur

  • l’honneur le plus élevé si l’on possède 2 H en séquences

ex : V 10 6 3