Le contre spoutnik simple

Avis d’Olivier Chailley

Les contres dits spoutnik (ils ont été inventés l’année de l’envoi du premier Spoutnik, en 1957) sont évidemment tous d’appel et signifient en gros : « Partenaire, l’adversaire vient de m’empêcher de dire ce que je voulais enchérir ».

Après ouverture d’1 et une intervention à 1♠, le contre du répondant signifie : « je voulais répondre 1« .

De même, après une ouverture d’1 et une intervention à 2, contre indique que l’on voulait dire soit 1♠, soit 2♣.

Une précision importante en forme de conseil : le SEF n’a pas adopté la convention Lebel-Soulet qui consiste à annoncer, après une intervention à 1, contre pour exprimer quatre cartes à ♠ (sorte de spoutnik inversé) et 1♠ pour annoncer cinq cartes. L’idée est séduisante, puisqu’elle permet à l’ouvreur de connaître immédiatement le nombre de ♠ de son partenaire. Cependant, elle prive le répondant d’un contre informatif naturel important : des points, typiquement 9 ou 10HL, pas d’arrêt  (donc 1SA impossible), pas de ♠.

Exemple : que dire avec ♠D65 97 AR85 ♣V1074 ? On aurait répondu 1SA sans l’intervention, mais maintenant ? Le bénéfice de la convention Lebel-Soulet apparaissant à la longue faible par rapport à cet inconvénient, je vous recommande, si vous la jouez, de l’abandonner, et de répondre contre avec la main présentée (ou bien alors trouvez-moi une solution pour enchérir cette main : passe ? 1SA ?).

Le spoutnik est un contre d’appel du répondant.

Il s’utilise lorsque l’adversaire intervient à 1après une ouverture mineure du partenaire.

R82
DX64
A872
93

Votre partenaire ouvre d’1et l’adversaire de droite intervient par 1.
Vous vouliez dire 1, mais vous ne pouvez plus après l’intervention.
Vous ne pouvez pas dire 2, qui promettraient cinq cartes et 11 points.

Vous contrez. C’est le spoutnik.

Vous promettez ainsi un minimum de quatre cartes à et un minimum de 8 points. Il n’y a pas de limite supérieure à l’enchère. Elle est donc forcing (comme tout contre d’appel.)

En résumé

Après une intervention par 1:

  • l’enchère de 2 promet 11 points et 5 cartes à
  • dès qu’il manque une des deux conditions, je contre
  • mon partenaire agit ensuite comme si j’avais dit 1
Ouvreur
Joueur n°2
Répondant

Signification de l’enchère du répondant
Distribution
Force de la main

 

Dans une main de + de 10 HL, le répondant privilégiera l’annonce d’une couleur 5è au contre spoutnik pour annoncer les 
1 / 1
1
2
5 cartes à et plus de 10 HL, sinon …
1 / 1
1

Contre

4 cartes à et au moins 8 HL , ou bien5 cartes à et de 8 à 10 HL

L’utilisation du contre spoutnik ne permet plus de contrer punitif. Aussi, toutes les fois que le répondant passe et que la parole revient à l’ouvreur, ce dernier aura le devoir de réveiller les enchères en contrant s’il est court dans la couleur d’intervention, ou de faire tout autre enchère qu’il jugera utile de faire. Le répondant pourra transformer le contre éventuel en punitif.

Redemandes de l’ouvreur

  • Le joueur n°4 a passé et  AVEC le fit
Ouvreur
Joueur n°2
Répondant
Joueur n°4
Signification de la redemande de l’ouvreur
1 / 1
1
Contre
Passe
.
2
.
Avec une main régulière de 12-14 HLD
3
Avec 4 cartes à dans une main irrégulière de 15-17 HLD (mineure 5è + singleton)
4
Avec 4 cartes à dans une main irrégulière de 17-19 HLD
.
2  

Ce cue-bid décrit trois sortes de mains –>
Soit, 3 cartes à dans une main régulière de 19-20 HLD, avec ou sans arrêt à
Soit, 4 cartes à dans une main de plus de 20 HLD
Soit, une main unicolore mineure de 4 à 5 perdantes
  •  Le joueur n°4 a passé et  SANS le fit
Ouvreur
Joueur n°2
Répondant
Joueur n°4
Signification de la redemande de l’ouvreur
1 / 1
1
Contre
Passe
Force de la main
Distribution
1 SA
..
12-15 HL – Avec ou sans arrêt à
2 SA
Main irrégulière de 16-17 HL avec un arrêt au moins à sans 3 cartes à
3 SA
Cette enchère décrit 2 sortes de mains –>
Soit, une main semi-régulière de 18-19 HL avec un double arrêt à , sans 3 cartes à
Soit, une main unicolore mineure maîtresse
1
1
Contre
Passe
.
2
.
Bicolore économique de 12 à 16 HL
1
1
Contre
Passe
.
3
.
Bicolore à saut (forcing de manche) d’au moins 17 HL
1
1
Contre
Passe
.
2
.
Bicolore cher (forcing 1 tour) de 15 à 16 HL
1 / 1
1
Contre
Passe
.
2 / 2
.
12-14 HL avec 6 cartes dans la mineure d’ouverture ou bicolore 5 / 4
1 / 1
1
Contre
Passe
.
3 / 3
.
13-16 HL avec 6 cartes solides (ou plus) dans la mineure d’ouverture
1 / 1
1
Contre
Passe
.
2
Ce cue-bid décrit trois sortes de mains –>
Soit, 3 cartes à dans une main régulière de 19-20 HLD, avec ou sans arrêt à
Soit, une main unicolore mineure de 4 à 5 perdantes
Soit, 4 cartes à dans une main de + de 20 HLD (cas du fit)
  • Le joueur n°4 a parlé et  AVEC le fit
Ouvreur
Joueur n°2
Répondant
Joueur n°4
Signification de la redemande de l’ouvreur
1 / 1
1
Contre
2
.
3
.

Avec 4 cartes à , soutien automatique au niveau de 3 avec une main même minimale

Ouvreur
Joueur n°2
Répondant
Joueur n°4
Signification de la redemande de l’ouvreur
1 / 1
1
Contre
3
.
4
.. Avec 4 cartes à , soutien au niveau de 4 mais avec une main qui aurait justifié un saut au niveau de 3 sans intervention adverse.
  •  Le joueur n°4 a parlé et  SANS le fit
Ouvreur
Joueur n°2
Répondant
Joueur n°4
Signification de la redemande de l’ouvreur
1
1
Contre
2
.
Passe
..
Pas de fit dans une main régulière minimale
3
Répétition de la couleur d’ouverture sixième
3
Annonce d’un bicolore 5 – 5
Contre
Contre d’appel de l’ouvreur avec 3 cartes à et sans enchère naturelle