Le P’tit Huguier (site du comité)

Petit appel à SA

Cette convention est maintenant adoptée par la plupart des bridgeurs. Vous devez forcément la connaître ! Quoique !

Quand appelez-vous ? Avec un gros honneur 3ème ou avec 4 cartes dans la couleur ?  N’oubliez pas que tous les déclarants sont donc également au courant et s’évertuent, quand ils le peuvent, à ne pas fournir leur plus petite carte !

Match / 4 – Donne 7 – Tous vulnérables – Ouest donneur :

D 7 3
A R 7 5
9 4
10 5 4 2
A R 10 9 6 2
V 10 9 
8 6 3
A D V 10 8 5    6
A D 3    R V 7
V 8 4
D 4 2
R 7 3 2
    9 8 6

    Les enchères aux 2 tables :

Ouest              Nord                Est                  Sud

1                         1

2                        3

3 SA                   Fin

Dans les 2 salles, Nord entama de l’As de .

Dans la première, sur le « petit appel » du 2 , Nord rejoua le 5 et, après 4 levées dans la couleur, la chute était inévitable, le déclarant étant obligé de donner le R de .

Dans la seconde, même entame, 3 en Est, 2 en Sud, mais V de en Ouest ! Longue réflexion en Nord qui finit par parier sur D de , V de secs en Ouest et continua du R de ! Sud ne put absolument rien faire et, comble de l’ironie, il fut forcé d’empirer légèrement la situation en débloquant sa D ! Ouest n’eut, ensuite, aucun mal à aligner rapidement 10 levées ! 630 + 100 = 730 = 12 IMPs

A retenir : S’il est avéré que fournir des cartes trompeuses en flanc est rarement profitable (car vous piégerez plus souvent votre partenaire que le déclarant), en revanche, quand vous jouez un contrat, vous ne risquez pas de tromper le mort ! Alors n’oubliez jamais de jouer toutes les cartes (en principe équivalentes) trompeuses possibles ! Et en particulier dans cette situation. Si vous le pouvez, ne fournissez jamais votre plus petite carte !