Règles de base

La meilleure façon d’apprendre c’est encore d’y jouer !

Ce qui suit est seulement la base du jeu.

  • Principe de base :

Tout d’abord, pour jouer au bridge, il faut 4 personnes et un jeu de 52 cartes (sans les jokers).

  • Les joueurs :

Désignés par les points cardinaux, ils sont associés deux à deux, et forment une paire : Nord joue avec Sud contre Est et Ouest. Les partenaires sont assis l’un en face de l’autre.

  • Hiérarchie des cartes :

Les 52 cartes se répartissent en quatre couleurs :

♣ Trèfle,  Carreau, ♠ Pique,  Cœur.

Par ordre décroissant : A R D V 10 9 8 7 6 5 4 3 2

As, Roi, Dame, Valet, 10, ce sont les Honneurs.
9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, ce sont les petites cartes.

  • Valeur des cartes :

A chaque Honneur correspond une valeur : As = 4,  Roi = 3,  Dame = 2,  Valet = 1.
Chaque couleur comporte donc 10 points, il y a 40 points dans le jeu.

  • Déroulement du jeu :

Après la distribution, chaque joueur possède 13 cartes classées par couleur et par valeur. Le jeu consiste à échanger avec son partenaire des informations  « les enchères » pour parvenir à un objectif  « le contrat » qui correspond à la réalisation d’un certain nombre de levées (ou plis).
– Chacun des 4 joueurs joue une carte à son tour, et celui qui a joué la plus forte des 4 cartes remporte la levée. Il ramasse alors les cartes jouées, et commence la levée suivante. Sur une levée, il y a plusieurs règles simples à respecter :

  • Le joueur qui commence la levée peut jouer la carte de son choix (n’importe quelle couleur, n’importe quelle hauteur). La couleur de cette première carte fixe ce qu’on appelle la couleur demandée.
  • Les 3 joueurs suivants doivent alors impérativement jouer une carte de la couleur demandée (s’ils en ont au moins une).
  • Si un joueur n’a plus de cartes de la couleur demandée, il peut jouer n’importe quelle carte de son choix (on dit qu’il défausse).
  • Quand les 4 joueurs ont joué, c’est le joueur qui a joué la plus forte carte de la couleur demandée qui remporte la levée. Les cartes des autres couleurs ne peuvent pas gagner la levée.

 


  • But du jeu

Le bridge est un jeu par équipe de deux. Les levées remportées par les joueurs d’une même équipe sont donc rassemblées. A la fin de la donne, quand les 13 levées ont été jouées, on compte le nombre de levées gagnées par chaque équipe. Le but du jeu est de remporter un certain nombre de levées. Le nombre de levées à remporter pour gagner une donne est fixé au moment des enchères (voir plus loin) sous la forme d’un contrat à remplir. Il y a 7 paliers de contrat. Et à chaque palier de contrat correspond un nombre de levées à réaliser.

Palier du contrat 1 2 3 4 5 6 7
Nombre de levées 7 8 9 10 11 12 13

On voit ci-dessus que le premier contrat (palier 1) consiste à faire au moins 7 levées (une de plus que l’autre équipe). Et que le plus haut contrat (palier 7) demande de faire toutes les levées (13). Selon le résultat final (contrat rempli ou non), des points sont accordés à l’une ou à l’autre des deux équipes. Les points gagnés s’accumulent de donne en donne.

Et le but ultime du jeu, pour gagner une partie, est d’atteindre un certain nombre de points.

Table de décisions

Points du camp
Nombre de levées à faire
Prime
20-21-22
7
partielle
23-24
8
partielle
25-26
9
manche à SA
27-28-29
10
manche à la couleur
30-31-32
11
33-34-35-36
12
Petit chelem
37-38-39-40
13
Grand chelem


  • Le jeu avec ou sans atout :
    Au bridge, on peut jouer soit à Sans Atout, soit à l’atout. Qu’est-ce que l’atout ? L’atout est une couleur plus forte que les trois autres, fixée au moment des enchères (voir plus loin).
  • Avec atout :

Quand un joueur n’a plus de cartes de la couleur demandée (et seulement dans ce cas), il peut jouer une carte d’atout (on dit alors qu’il coupe) et ainsi remporter la levée, quelle que soit la hauteur de sa carte de coupe. Par exemple, on peut couper un As avec le 2 d’atout et remporter la levée. (Il n’y a aucune obligation de couper !)

  • Sans atout :

A Sans Atout, il n’y a pas d’atout. Aucune couleur n’est donc plus forte que les autres. Si un joueur ne peut pas fournir de la couleur demandée, il défausse et ne peut jamais gagner la levée.


  • Les enchères:
    Le donneur, après avoir distribué les 52 cartes une par une, commence les enchères.
C’est pendant les enchères que les joueurs choisissent la couleur d’atout, ou décident de jouer à Sans Atout. C’est aussi pendant les enchères qu’ils fixent le palier du contrat final.
Chaque joueur peut à son tour déclarer un contrat composé d’un palier (de 1 à 7), et d’une couleur d’atout ou de jouer Sans Atout.
Il faut toujours annoncer un contrat plus haut que le contrat précédent, c’est-à-dire soit à un palier supérieur, soit au même palier mais avec une couleur plus chère.
La hiérarchie des couleurs de contrat, de la plus faible à la plus chère, est la suivante :
♣ Trèfle, Carreau, Cœur, ♠ Pique, SA (Sans Atout).
Les joueurs peuvent ainsi surenchérir chacun à leur tour. Par exemple, après 1♠ on peut annoncer 2, sur quoi on peut surenchérir par 2, etc. Il peut y avoir autant de tours que nécessaire. Dès qu’un contrat est suivi de 3 Passes, les enchères sont terminées. Le dernier contrat à avoir été déclaré devient le contrat final, et le jeu de la carte peut commencer.

  • Le contrat:
    L’équipe qui a annoncé le contrat final a eu l’avantage de fixer la couleur d’atout (ou de choisir Sans Atout). Mais elle a aussi un contrat à remplir.
Elle doit faire au moins le nombre de levées indiqué par le palier du contrat. Si elle y parvient, elle fait son contrat et gagne des points en conséquence. Si elle échoue, on dit qu’elle chute, et c’est alors l’autre équipe qui marque des points.
Le joueur qui le premier a nommé la couleur du contrat final est appelé le déclarant. C’est le joueur assis à sa gauche qui entame (qui joue la première carte). Une fois cette première carte jouée (et pas avant), le partenaire du déclarant étale son jeu sur la table. Il s’appelle le Mort. Il ne joue plus lui-même ses cartes, mais joue les cartes que lui indique le déclarant.