Le match par 4

Qu’est-ce qu’un match par quatre ?

 

  • Vous êtes une équipe de quatre joueurs, donc deux paires. L’une des paires joue en Nord-Sud, l’autre, en Est-Ouest à une autre table, joue les mêmes donnes.
  • Au départ, il y a par exemple 6 donnes sur une table et 6 sur l’autre. Les donnes sont battues. Une fois les 6 donnes jouées, les deux tables échangent leurs étuis et jouent les donnes déjà jouées par leurs partenaires respectifs.
  • Chaque paire note ses résultats sur une feuille de marque.
  • A la fin de la première mi-temps, le résultat se fait en comparant les scores des deux paires, selon le barême des points I.M.P. (= « International Match Points », ou points EBL = European Bridge League, ou WBF = World Bridge League).
  • Pour la deuxième mi-temps, une des paires change de place avec ses partenaires (pour changer d’adversaires), et l’on rejoue de nouvelles donnes de la même façon. Les calculs sont faits, et l’on additionne les points IMP des deux mi-temps.

Un match se joue en 24, 28 ou 32 donnes, selon la division (pour les Interclubs) ou la série (pour les matchs par quatre du Comité).

Quelques situations possibles :

  • L’un des camps fait une levée de mieux que l’autre. Cela ne rapporte que 0 ou 1 point. Bien sûr, il y a toujours intérêt à faire une levée de mieux, mais uniquement si cela ne met pas le contrat en danger. Le gain est trop faible pour risquer la chute. Ce qui compte est de trouver le contrat (si possible) et de le réussir.

  • Les Est-Ouest ont 4  à jouer. Sur la feuille de gauche, le déclarant a chuté, sur celle de droite, il a réussi son contrat. La chute rapporte 10 points : il vaut mieux assurer le contrat.

  • Les deux camps ont réussi le petit Chelem, mais l’un l’a demandé, l’autre pas. Soit une différence de 13 points.

  • L’un des camps a demandé la manche, l’autre pas. La différence est de 10. Il faut demander les manches tendues, surtout vulnérables, même s’il y a un léger risque. De même pour les Chelems.

En conclusion :

  • Les manches et les chelems tendus, surtout vulnérables, sont à risquer.

  • Ne défendez pas contre des partielles.

  • Assurez votre contrat, pas la peine de chercher une levée de mieux si cela vous fait risquer la chute.