16 juin 2024

Expositions

pape musee

Constant Pape (1865-1920) la banlieue post-impressionniste

Du 14 février au 13 juillet 2024

Le Musée organise avec le Musée d’art et d’histoire de Meudon une exposition de l’artiste Constant Pape. Cet important paysagiste francilien, inspiré par l’École de Barbizon et les Impressionnistes, a consacré sa vie aux paysages de l’ouest parisien au tournant du siècle, livrant une image fidèle de la banlieue entre sous-bois, paysages de carrières et fêtes champêtres.

L’exposition a été rendue possible par une campagne de restauration d’envergure des œuvres de l’artiste conservées dans plusieurs musées et mairies d’Ile-de-France, menée par le Musée Français de la Carte à Jouer.

Né à Meudon en 1865, Constant Pape côtoie dès son jeune âge les peintres de plein-air qui viennent poser leur chevalet dans les clairières et sous-bois de Meudon et Clamart. Son père tient en effet une auberge où convergent des paysagistes rattachés à l’École de Barbizon comme Louis Français, l’ami

et protecteur des Impressionnistes Antoine Guillemet, ou encore Paul Trouillebert. A leur contact, il développe un goût prononcé pour la peinture de paysage qu’il aiguise en suivant l’enseignement de Français puis de Guillemet. Un séjour à Auvers-sur-Oise l’amène à s’intéresser aux motifs chers aux

Impressionnistes et à éclaircir sa palette, dans des compositions au larges ciels ou de petites pochades prises sur le vif où il étudie les effets de la lumière sur l’eau, gardant toutefois une fidélité au style classique hérité de ses maîtres, nourrissant une profonde admiration pour Corot. Ses vues de l’ouest francilien sont présentées chaque année au Salon des Artistes français de 1886 à 1914, puis en 1920 (et à titre posthume en 1921), et il obtient une médaille d’Or pour un grand paysage intitulé Les Brillants à Meudon en 1913, conservé à Issy-les-Moulineaux. Il complète ses revenus en exerçant comme restaurateur d’œuvres d’art tout en étant actif sur les grands chantiers de décor de mairies de banlieue (Villemomble, Noisy-le-Sec, Clamart, Fresnes, Vanves). Il effectue un séjour dans le Cotentin où il peint sur le motif (Saint-Vaast-la-Hougue et Barfleur) puis à l’île d’Yeu et au Luxembourg après avoir reçu un prix de peinture.

Trois grands formats de Salon conservés dans les collections municipales (Hôtel de Ville) qui seront exceptionnellement présentés au musée, avaient été restaurés ces dernières années, dont sa médaille d’or au Salon des Artistes français de 1913, Les Brillants à Meudon.

L’exposition se prolongera à Meudon, au Musée d’art et d’histoire avec une sélection d’œuvres différentes à partir du 14 septembre 2024 jusqu’au 26 janvier 2025.

Un catalogue coédité avec les éditions Liénart et une programmation culturelle dédiée (conférences, actions de médiation) accompagneront l’exposition.

Print Friendly, PDF & Email

Images liées: