La main et son évaluation

Les différents types de main

Il en existe 39 .

Au bridge, les enchères servent à décrire son jeu.

Pour pouvoir bien le décrire à son partenaire, il est essentiel de savoir quel type de main on a et dans quel type de distribution on se trouve.

Repérer le type de distribution  va déterminer le type de séquence d’enchères que l’on va utiliser pour décrire sa main.

Lorsqu’on découvre ses 13 cartes, elles se répartissent entre les quatre couleurs. Le nombre de cartes, et uniquement le nombre de cartes dans chaque couleur va déterminer le type de sa main. L’emplacement des honneurs n’a aucune importance.

  • Les mains régulières (35%): ne comportent ni chicane, ni singleton et au maximum un doubleton (mains : 4333 – 4432 – 5332)

Les mains régulières se décrivent par des enchères à SA.
Cette enchère peut être faite à la première ou deuxième enchère.

  • Les mains unicolores : comportent une couleur au moins sixième et pas d’autre couleur au moins quatrième.

               Ces mains sont nombreuses. Quelques exemples: 6-3-3-1, 6-3-2-2, 7-3-2-1, 7-2-2-2,…

Les mains unicolores se décrivent en ouvrant de sa couleur longue, et en la répétant si nécessaire.

  • Les mains bicolores : comportent une couleur au moins cinquième et une autre couleur au moins quatrième.

                      Les mains bicolores sont de loin les plus nombreuses. Quelques exemples: 5-4-2-2, 5-4-3-1, 5-5-2-1, 6-4-2-1,…

On ouvre de la couleur la plus longue.
On nommera sa deuxième couleur à la deuxième enchère.

  • Les mains tricolores : 5440 ou 4441

Elles sont extrêmement rares. Il s’agit des mains 4-4-4-1 et 5-4-4-0.

Traitez-la comme une bicolore.

 


L’évaluation de la main

 

Au bridge, l’évaluation de la main est très importante afin de déterminer son potentiel de jeu et donc enchérir en conséquence.

Il existe un certain nombre de points différents qui sont ou non comptabilisés selon les situations.

 

I – Les points comptés après la distribution des cartes :

Pour évaluer la main, il faut comptabiliser les points d’honneur et les points de longueur :

⇒ les points d’Honneur, points H

As = 4 points Roi = 3 points Dame = 2 points Valet = 1 point 10 = 0 point

Le Dix, bien que ne valant pas de point, est considéré comme un honneur.

⇒ les points de Longueur, points L

Les points de longueur sont aussi comptés dès la première enchère. Il faut ajouter un point par carte, à partir de la cinquième carte, dans chaque couleur dont la qualité est correcte.

Une couleur cinquième comptera donc 1 point L, une couleur sixième en vaudra 2, …

La qualité correcte de la couleur : il faut y détenir au moins deux honneurs.

⇒ On peut attribuer une plus-value ou une moins-value à une main compte tenu de la qualité de ses couleurs :

  • On revalorisera (+ 1 pt) une main qui compte au moins cinq (AS-10) c’est  à dire trois AS et deux 10 ou quatre AS et un 10, etc… ou une main comportant une concentration d’honneurs.
  • En revanche on dévalorisera (-  1pt) des mains comportant un honneur sec ou un mariage sec (RD, RV, DV etc…)

II – Les points de Distribution,  les points D

On peut réévaluer une main en fonction de la connaissance d’un fit avec le partenaire. Cette nouvelle évaluation tient compte, outre des points HL, des points de distribution (points D).

⇒ Les points de Distribution, points D :

* les couleurs courtes

Chicane (pas de carte dans une couleur) = 3 points Singleton (une carte) = 2 points Doubleton (deux cartes) = 1 point

* les atouts supplémentaires

le neuvième atout du camp = 2 points 1 point par atout à partir du dixième.

∴  Retirez les points de Longueur (L) inutiles

Si vous avez compté des points L dans la couleur d’atout, n’oubliez pas de les retirer, puisque tout ce qui est lié à l’atout est compté en distribution.

L’évaluation totale de la main s’effectue donc en points HLD.

 


Pour les + confirmés

Autres modes d’évaluation

  • Les levées de jeu

C’est la somme des levées d’honneur et des levées de longueur.

L’AS compte pour une levée
le Roi pour une 1/2 levée le groupement AS-Dame pour une 1/2 levée.

Dans les couleurs longues : on compte une levée par carte à partir de la cinquième. La quatrième carte voit sa valeur s’accroitre avec le nombre de cartes de la couleur.

Dans le cadre de couleurs quatrièmes ou cinquièmes, la quatrième carte vaut 1/2 levée.

Pour les couleurs les plus longues : la quatrième carte compte pour une levée

Exemple :

https://i2.wp.com/www.bridge-chailley.fr/wp-content/uploads/2013/01/Main-6.jpg?resize=98%2C97

Honneurs = 1 levée sûre + 3 x 1/2 levées Longueurs = 3 levées à , 1 1/2 à Total = 7 levées de jeu

On peut donc ouvrir sans problème cette main d’1♠. On constate d’ailleurs qu’on peut l’ouvrir également si l’on compte en points HL: 13HL

  • Les perdantes

Le nombre de perdantes dans une main :

Il y a au maximum 3 perdantes par couleur : on compte une perdante par gros honneur (As, Roi ou Dame) manquant.


Remarque :

On voit que les deux comptes ne sont pas tout à fait concordants puisque levées perdantes + levées de jeu gagnantes ne font que 12 levées. Cela souligne la difficulté d’évaluer efficacement les mains au bridge. Prenez l’habitude d’utiliser, si vous avez le temps, les trois types d’évaluation à chaque donne, en privilégiant les points pour les mains régulières, et les levées de jeu pour les mains irrégulières. Les perdantes seront utilisées surtout pour les ouvertures fortes au niveau de 2.